Foot TV : 92ME réclamés par C+, BeInsports et RMC à des pirates !

Foot TV : 92ME réclamés par C+, BeInsports et RMC à des pirates !

Cinq hommes jugés à Rennes risquent une amende colossale pour avoir contribué à la diffusion illégale des matchs de football de Canal+, BeInSports et RMC.

La création de la chaîne Téléfoot l’été dernier a fait exploser le marché du piratage via l’IPTV, les amateurs de football n’en pouvant plus d’empiler les abonnements. Mais cette situation est évidemment sacrément impactante pour les chaînes qui ont dépensé des millions d’euros pour diffuser non seulement la Ligue 1, mais également la Ligue des champions et les autres championnats européens. Avec le fiasco de Mediapro, Canal+, RMC et BeInSports ont commencé à se plaindre de manière de plus en plus virulente face à ce piratage de masse. Et pour ceux qui organisent la vente illégale d’abonnement IPTV des milliers de chaines ou diffusent des matchs en ligne sur des sites gavés de publicités, l’addition s’annonce très lourde. 

Pour preuve, le tribunal correctionnel de Rennes planchait en ce début de semaine sur le cas de cinq hommes, déjà condamnés au pénal en 2020, pour la mise en ligne de plusieurs sites de streaming où les matchs européens étaient diffusés. Canal+, BeInSports et RMC réclament des intérêts civils à ces pirates et les trois diffuseurs veulent envoyer un signal très clair à ceux qui veulent jouer à cela. Car l’addition réclamée est colossale comme le raconte Ouest-France. Les trois diffuseurs demandent 92 millions d’euros, à savoir 53,8ME pour BeInSpors, 30,4ME pour Canal+ et 6,6ME pour RMC aux cinq organisateurs de ce piratage. Selon un expert, cette « entreprise » illégale a réuni plus de 7,5 millions d’internautes entre 2014 et 2017, ce qui a généré des recettes publicitaires énormes pour les 5 personnes concernées et des pertes colossales pour les chaînes. La décision du tribunal de Rennes sera rendue le 9 mars prochain, même si on voit mal comment les individus en question pourront lâcher 92ME.