Droits TV : Canal+ sans pitié, la décision brutale pour la L1

Droits TV : Canal+ sans pitié, la décision brutale pour la L1

Photo Icon Sport

Contrainte par le gouvernement d’acter rapidement la fin du championnat et les résultats de la saison, la LFP se plie aux décisions et acte ce jeudi le classement final et les conséquences en vue de la saison prochaine.

Il va déjà y avoir une première retombée financière très directe, puisque Le Parisien annonce que Canal+ va prochainement résilier son contrat avec la LFP. Une décision prise rapidement en raison de l’absence de matchs dans le championnat de France. Résultat, la chaine cryptée s’assurera qu’aucun droit restant ne pourra être payé, et les clubs de Ligue 1 s’assiéront donc sur une enveloppe copieuse. Car si BeIN Sports devrait logiquement en faire de même, ce sont 278 ME qui passeront sous le nez de la LFP, et donc des clubs de Ligue 1.

Néanmoins, l’empressement de Canal+ à dénoncer ce contrat n’est pas anodin, puisque cet accord était dans sa dernière année, et ne porte donc pas préjudice sur les prochains deals. Il vaudrait mieux, puisque, si jamais la saison prochaine devait repartir en août ou en septembre, les clubs toucheront rapidement les premières tranches du nouveau contrat, principalement obtenu par Mediapro. Néanmoins, Canal+ effectuera aussi des paiements pour les deux matchs par semaine que la chaine diffusera, et qui ont été rachetés à BeIN Sports l'année dernière. Certainement que Maxime Saada, directeur de Canal, a bien tenu à séparer les deux contrats, pour éviter toute confusion et toute réclamation. Les prochains versements de Canal+ à la LFP, ce sera donc pour la saison prochaine, et ce ne sera plus du tout négociable dès que le contrat aura été résilié. En tout cas, malgré son étiquette de partenaire historique du football français, dont il a été le premier diffuseur pour les matchs en direct, Canal+ entend bien faire comprendre que, même en temps de crise sanitaire et financière, business is business.