Covid-19 : L’Etat dit non à un dépistage massif des footballeurs !

Covid-19 : L’Etat dit non à un dépistage massif des footballeurs !

Photo Icon Sport

Lundi soir depuis le Palais de l’Elysée, Emmanuel Macron a annoncé un déconfinement progressif à partir du 11 mai.

Dorénavant, cette date sert donc de repère au monde du football afin d’organiser la reprise des entraînements puis de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Bien évidemment, le retour des compétitions sportives dépendra entièrement de la situation sanitaire dans un mois mais du côté de la commission médicale de la FFF, on souhaite déjà avoir un certain nombre de garanties au sujet de la santé des joueurs.

Interrogé par RMC, un membre de cette commission médicale de la Fédération Française de Football indique qu’il serait souhaitable que 100 % des joueurs soient testés avant d’envisager une reprise. « Selon nous, la seule solution pour avoir le maximum de garantie en termes de santé, c’est de tester tous les joueurs ». Le discours est similaire du côté du syndicat des joueurs (UNFP), déjà à l’origine de l’accord sur la baisse des salaires et qui n’entend évidemment faire aucun sacrifice sur l’aspect sanitaire. « Après avoir fait de gros efforts sur les salaires, on veut une garantie sur la santé avant d’envisager toute reprise ».

La situation risque néanmoins d’être très tendue puisque selon la radio, il n’est pas prévu d’envisager des tests généralisés à grande échelle pour les personnes n’ayant pas de symptômes du coronavirus, même au-delà du 11 mai. « Selon nos informations, la tendance n’est pas de créer une exception pour le monde du sport professionnel. Dans les prochains jours, des réunions vont se tenir entre le ministère des Sports, Jean Castex, le haut fonctionnaire en charge du déconfinement, et des représentants du sport professionnel, dont le football » précise le média.

« Personne ne comprendrait que des footballeurs puissent se faire tester et pas d’autres corps de métiers » indique par ailleurs une source du gouvernement. Enfin, RMC nous apprend qu’un avis sera demandé au conseil scientifique qui travaille avec Emmanuel Macron depuis le début de la crise du coronavirus sur le sujet de la reprise du sport et de la santé des joueurs professionnels. « Pour tous les autres secteurs, un droit commun (pour le déconfinement), en cours d’élaboration sera réalisé et le sport professionnel devrait en faire partie. Une fois que le cadre de droit commun sera posé, il sera de la responsabilité de la FFF, de la LFP et de toutes ses composantes de décider si les conditions convenables sont réunies pour reprendre les entraînements et la compétition » précise le média. Autrement dit, un déconfinement des footballeurs est envisageable après le 11 mai afin de reprendre les entraînements mais seulement à condition que la santé des sportifs soit assuré à 100 %.