Canal+ : Stéphane Guy viré à cause des élections ?

Canal+ : Stéphane Guy viré à cause des élections ?

Photo Icon Sport

Stéphane Guy a été brutalement licencié par Canal+, certains estiment que le journaliste vedette paie la reprise en main de la chaîne par Vincent Bolloré avant les élections.

Depuis le 24 décembre on file droit au sein de la rédaction de Canal+, l’annonce du licenciement de Stéphane Guy à la veille de Noël ayant été vécu comme un traumatisme. Et la peur est telle que le silence est total au sein de la chaîne cryptée, chacun ayant compris que ceux qui oseront contester les choix de Vincent Bolloré passeront immédiatement à la trappe sans aucune pitié. Pour l’instant, Stéphane Guy n’a pas réagi à cette annonce, mais en interne on est persuadé qu’en licenciant celui qui avait rendu hommage à Sébastien Thoen, lui aussi viré comme un chien par Canal+, le grand patron de Vivendi a tenu à démontrer à tout le monde qu’il n’avait pas l’intention de voir ses médias échapper à son contrôle total. On sait qu’Emmanuel Macron ne porte guère dans son coeur Vincent Bolloré, propriétaire de Cnews, une chaîne que le Président de la République accuse de rouler en permanence contre lui.

Et c’est justement une mesure politique qui aurait abouti au départ de Sébastien Thoen, puis à celui de Stéphane Guy. « Vincent Bolloré veut clairement peser dans l’élection présidentielle de 2022, notamment grâce à CNews. Et tout ce qui peut entraver cette stratégie, tout ce qui touche à sa chaîne info, à son jouet, ça ne passe pas. Il n’y a pas d’ironie autour de cela, il veut rappeler qui est le maître à bord. Et pour cela, il est sans pitié », confie, dans L’Equipe, un délégué du personne de Canal+, qui évidemment a préféré rester anonyme. Tout cela intervient aussi au moment où Canal+ négocie avec la Ligue de Football Professionnel le rachat des droits TV de Ligue 1. Citoyens, citoyennes, même si Stéphane Guy ne faisait pas l’unanimité au sein des téléspectateurs, son licenciement est une décision grave que rien ne peut justifier.