TV : Tous des porcs ? Estelle Denis détruit ce cliché

TV : Tous des porcs ? Estelle Denis détruit ce cliché

Photo Icon Sport

L'annonce du licenciement de trois journalistes de France 2 pour harcèlement et sexisme fait des vagues au sein des rédactions. Estelle Denis se fait entendre.

On l’a appris ce week-end, suite aux révélation de Clémentine Sarlat, ancien journaliste de Stade 2, trois journalistes de la rédaction sportive de France Télévisions sont en cours de licenciement. L’affaire fait évidemment du bruit, chacun ayant un avis très tranché sur la question, tout cela sur fond de campagne #MeToo. Invitée ce lundi d’Europe 1, Estelle Denis a tenu à défendre sa consoeur, estimant que les propos à son encontre étaient « déplacés et nullissimes », mais la journaliste de la chaîne L’Equipe a quand même voulu ramener un peu de calme, en répétant que cette affaire ne devait pas rejaillir sur l’ensemble de la profession.

« On est en train de jeter l'opprobre sur toute une profession (...) Cela fait 20 ans que l’on m’appelle 'ma chérie', jamais je n’ai trouvé ça dégradant. J’ai toujours vu ça comme une marque d’affection. Aujourd’hui vous lisez les réseaux sociaux et vous avez l’impression que tous les journalistes sportifs sont des porcs, mais ce n’est pas vrai. Je bosse dans une rédaction avec des mecs élégants, sympathiques (...) il y a aussi des mecs chouettes dans notre travail », a confié Estelle Denis. Reste que la Chaîne L’Equipe, où œuvre la compagne de Raymond Domenech, n’échappe pas non plus à certains révélations sur des comportements ambigus, récemment Yoann Riou avait ainsi accusé Gilles Favard de harcèlement et de menaces. Cela n’a pas empêché le Spectre de revenir à l’antenne, et Yoann Riou d’être confirmé à la rentrée sur la même chaîne.