OGCN : Injustement tabassé par la police, un supporter balance tout

OGCN : Injustement tabassé par la police, un supporter balance tout

Photo Icon Sport

A l’occasion du match de Ligue 1 entre Montpellier et l’OGC Nice (1-0) samedi dernier, un supporter du Gym a vécu un cauchemar.

Alors que le déplacement des fans visiteurs s’était bien passé, les choses ont dérapé au moment de la fouille devant le Stade de la Mosson. Membre du groupe de supporters, Christophe B. a été interpellé pour violences aggravées sur des agents de police. Sauf que la scène ne s’est pas déroulée comme les forces de l’ordre l’ont racontée si l’on en croit l’accusé.

« C'est à ce moment-là que je lui réponds et je lui demande de mieux me parler. Le policier m'attrape à la gorge et me fait reculer de plusieurs mètres, avant de me plaquer contre le grillage, a raconté l’homme placé en garde à vue à Nice-Matin. Je me retrouve encerclé par dix agents de la SIR (section d'intervention rapide). Je ne pouvais plus bouger, j'ai essayé de me débattre, ça a duré entre 30 et 40 secondes avant que je perde connaissance. Ça ressemblait à un guet-apens. Ils se sont dit, on va s'en faire un pour l'exemple. »

Les graves blessures du supporter

Jugé en comparution immédiate lundi, Christophe B. a pu confirmer sa version pendant l’audience grâce à une vidéo. Résultat, le supporter niçois a été relaxé et a décidé de porter plainte contre les agents concernés, désormais sous le coup d’une enquête préliminaire. Et pour cause, cet ouvrier professionnel dans un collège souffre notamment d'un traumatisme crânien avec perte de connaissance, d'une fracture au nez et à l’œil. Preuve que les policiers n’ont pas été tendres…