TV : Trois journalistes de Stade 2 virés pour harcèlement

TV : Trois journalistes de Stade 2 virés pour harcèlement

Photo Icon Sport

La direction de France Télévisions a décidé de licencier trois journalistes de son service des sports pour harcèlement et sexisme suite aux accusations de Clémentine Sarlat.

Il y a quelques mois, Clémentine Sarlat, ancienne présentatrice de Stade 2, avait confié dans L’Equipe avoir été la cible de harcèlement et de sexisme de la part de quelques journalistes du service des sports où elle travaillait. Désormais journaliste indépendante, Clémentine Sarlat regrettait l’impunité de ceux qui avaient eu ce comportement indigne et illégal à son encontre. De quoi provoquer le déclenchement d’une enquête interne à la demande de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions récemment reconduite dans ses fonctions. Et selon l’Agence France Presse, après une enquête de trois mois et l'auditions de plusieurs dizaines de salariés, les sanctions viennent de tomber puisque trois journalistes qui travaillaient sur Stade 2 ont été reçus pour un entretien préalable à un licenciement, tandis qu’un rédacteur en chef a lui reçu un blâme.

France Télévisions n’a évidemment pas communiqué l’identité des journalistes concernés par ce licenciement qui leur a été signifié verbalement, mais pas encore de manière officielle via un courrier recommandé. « Ces décisions ont été prises suite aux conclusions de l’enquête interne réalisée après un témoignage rendu public (…) faisant état de faits de harcèlement et de propos sexistes », a indiqué France Télévisions à l’AFP. Les propos de Clémentine Sarlat avait soulevé une logique vague d'indignation, la jeune femme avouant notamment avoir été placardisé à son retour sur France 2 après sa grossesse, tout cela avec quelques remarques sexistes indignes. Reste à savoir si les trois journalistes licenciés sortiront du silence pour se défendre. Ou pas.