Foot : Transfermarkt, l’énorme piège du mercato révélé

Foot : Transfermarkt, l’énorme piège du mercato révélé

Photo Icon Sport

Considéré comme un site de référence pour les amateurs et même pour les acteurs du football, Transfermarkt est connu pour ses estimations des joueurs. Pourtant, ses valeurs sont données par de simples fans bénévoles.

En tant qu’amoureux du ballon rond, vous connaissez sans doute le site de Transfermarkt. Cet outil est devenu une véritable référence dans le monde du football, notamment en ce qui concerne le marché des transferts. Mais comment travaille ce fournisseur de données gratuit et tant fréquenté ? Une plateforme indépendante de journalisme d'investigation économique et financière basée aux Pays-Bas, « Follow the money », s’est intéressée de près au site connu pour la précision de ses statistiques, des profils des joueurs et de leur valeur.

On apprend ainsi que ce site a été lancé en guise de distraction en 2000 par un amateur de football. Puis très vite, compte tenu de sa popularité, Transfermarkt est devenu professionnel en 2008 et compte aujourd’hui environ 70 salariés. Mais ces derniers ne font pas le gros du travail de recherche. Si l’outil se sert de paramètres simples comme les performances, l’âge et le poste des joueurs, ce sont en réalité des fans de foot bénévoles qui travaillent chacun sur un championnat. Autrement dit, Transfermarkt peut être comparé à Wikipedia dont les données ne sont pas forcément correctes.

Des magouilles via Transfermarkt

Il n’empêche que tout le monde les utilise, y compris des dirigeants comme le président marseillais Jacques-Henri Eyraud qui l’a publiquement reconnu. Une pratique à éviter après la révélation d’un spécialiste de la zone Belgique - Pays-Bas qui évoque des propositions de « dîners ou des montres en échange d'une meilleure valorisation ». « Les clubs ne devraient pas prendre de décisions de transfert sur la base de nos chiffres », avoue le responsable des valeurs marchandes Christian Schwarz, sachant que la plateforme de journalisme a constaté une différence de 60 % entre les valeurs de Transfermarkt et les frais de transfert réels.