Platini : « Personne ne me dicte ma conduite »

Platini : « Personne ne me dicte ma conduite »

Photo Icon Sport

Michel Platini a décidé de réagir aux accusations proférées par le Daily Telegraph qui affirme que le patron de l’UEFA a eu un rendez-vous secret avec Mohamed Bin Hammam, ce dernier étant soupçonné par la presse anglaise d’avoir acheté des votes en faveur du Qatar. Pour Platini, trop c’est trop et sa réponse en dit long sur son mécontentement pour le moins vif.

« Je ne suis plus étonné par la diffusion de rumeurs sans fondement qui visent à salir mon image dans un moment important pour l'avenir du football. Plus rien ne me surprend ! Je trouve ahurissant que des conversations avec un collègue du Comité exécutif de la Fifa de l'époque puissent se transformer en complot d'Etat. J'ai bien sûr rencontré M. Mohamed Bin Hammam à plusieurs reprises en 2010, puisque nous étions tous deux membres du même Comité exécutif depuis 2002. Lors de ces conversations avec Mr. Bin Hammam, l'objet des discussions était la candidature à la Présidence de la Fifa, poursuit Platini. M. Bin Hammam cherchait en effet à me convaincre de me présenter à la Présidence de la Fifa pour les élections de 2011. Je tiens à rappeler que je suis le seul membre du Comité exécutif de la Fifa qui a dit publiquement pour qui j'avais voté - preuve de ma totale transparence - et que personne ne me dicte ma conduite », a indiqué le président de l’UEFA dans un communiqué adressé à l’Agence France Presse.