Guinée : Sur la sellette, Luis Fernandez trouve des excuses

Guinée : Sur la sellette, Luis Fernandez trouve des excuses

Photo Icon Sport

Arrivé aux commandes de la sélection guinéenne en avril 2015, Luis Fernandez se retrouve déjà menacé après la nouvelle contre-performance de sa formation.

Il faut dire que les Guinéens n'ont pas été capables de battre le Malawi à domicile vendredi (0-0). Une très mauvaise opération dans le cadre des qualifications pour la Coupe d'Afrique des Nations 2017 puisque les hommes de Luis Fernandez, derniers du groupe J, comptent désormais trois points de retard sur le Swaziland, leader de la poule. Et pour ne rien arranger, la pression des supporters est intense dans la mesure où la Guinée évoluait à domicile pour la première fois depuis 2013 en raison du virus Ebola. Pour le technicien français, c'est d'ailleurs l'un des paramètres qui explique ce résultat.

« Depuis deux ans, ils n’avaient pas pu jouer ici. Ils attendaient cela avec impatience, la famille, les amis... Ils avaient trop cette envie en eux et par moments, ça les a paralysés, s'est défendu l'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain, avant d'évoquer une autre excuse. Si j’ai la pelouse de Casablanca, ici ce soir, on gagne. » Pas sûr que ces arguments soient suffisants pour convaincre la fédération guinéenne. En attendant, Luis Fernandez a encore trois matchs pour tenter de se qualifier pour la CAN 2017, dont deux déplacements au Malawi mardi puis au Swaziland le 3 juin prochain.