Belmadi est « médiocre », un tacle français contre l'Algérie

Belmadi est « médiocre », un tacle français contre l'Algérie

Icon Sport

Le sélectionneur national algérien a clairement accusé l'arbitre du match Algérie-Cameroun d'être coupable de l'élimination des Fennecs pour le Mondial 2022. Une déclaration qui a provoqué une réaction violente.

L’échec de l’Algérie dans la course à la Coupe du Monde au Qatar a provoqué un vrai traumatisme dans ce pays, d’autant plus que l’arbitre de la rencontre a rapidement été pointé du doigt pour des décisions qui ont pesé sur le scénario final du match et le but de Toko-Ekambi, qui a qualifié le Cameroun à l’ultime seconde. En début de semaine, Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie et maintenu dans ses fonctions, a tiré à boulets rouges sur Bakary Gassama, arbitre malien de la rencontre. « On ne laissera plus jamais 2 ou 3 personnes conspirer contre nous. Aucun arbitre ne viendra mettre à mal tout un pays comme l’Algérie. J’ai vu cet arbitre assis au salon de l'aéroport le lendemain du match prendre un café comme si de rien n'était », a notamment fulminé le coach de l’équipe d’Algérie, mettant très clairement en cause l’honnêteté de l’arbitre du match et le pointant du doigt. Ces déclarations ont provoqué un séisme dont les effets ont été ressentis jusqu’en France.

Belmadi et les arbitres, l'Algérie vide son sac

Même s’il a rangé son sifflet dans un tiroir, Tony Chapron a bien entendu les propos de Djamel Belmadi sur son confrère, et c’est peu dire que celui qui est désormais consultant de Canal+ est monté dans les tours. Lors du Late Football Club, l’ancien arbitre français a fait part de son écœurement. « Ce qu’a dit le sélectionneur algérien est une insulte, ce qu’il dit est gravissime. Je pense qu’il devrait être suspendu pour un bon moment. On est clairement face à un appel à la violence. Je suis consterné par de tels propos. Si les Algériens ne vont pas au Mondial, ils ne doivent s'en prendre qu’à eux-mêmes et à personne d’autre. Quand vous inscrivez un but à la 118e minute dans un match de barrages et qu’au final vous perdez et êtes éliminés, posez-vous les bonnes questions. Ce sont eux qui sont responsables de leur élimination, et pas l’arbitre. Je trouve ça scandaleux. Comme je le dis souvent : « Les champions trouvent des solutions, les médiocres cherchent des excuses » et là Djamel Belmadi est un médiocre », a lancé un Tony Chapron aussi impitoyable dans ses analyses qu’il ne l’était comme arbitre.