Belgique : Thierry Henry sélectionneur, le mouvement est lancé

Belgique : Thierry Henry sélectionneur, le mouvement est lancé

Icon Sport

La Belgique a énormément déçu lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar, sortant dès la phase de poules. Un résultat fatal à Roberto Martinez, qui a quitté ses fonctions.

Les Diables Rouges n'auront pas fait le poids au Qatar, se faisant éliminer dès les poules. Les demi-finalistes de la Coupe du monde 2018 ont décidé de se séparer de Roberto Martinez, en poste depuis 2016. La Belgique a d'ores et déjà fait un appel à candidatures pour reprendre la sélection. Plusieurs candidats ont postulé ou alors sont pressentis pour reprendre les rênes des Diables Rouges. C'est notamment le cas de Thierry Henry, ancien adjoint de Roberto Martinez. Si le champion du monde 98 ne fait pas forcément figure de grand favori, il a au moins le mérite d'avoir le soutien de quelques joueurs importants de la Belgique. C'est d'ailleurs le cas de Romelu Lukaku.

Un soutien de poids pour Thierry Henry 

Lors d'un entretien accordé à Sky Sports, l'attaquant de l'Inter a milité pour que Thierry Henry soit nommé nouveau sélectionneur belge. « Pour moi, Henry est le prochain sélectionneur de la Belgique. Il n'y a aucun doute là-dessus. Je le dis ouvertement : il sera le prochain entraîneur. Il a le respect de tous les joueurs, il a tout gagné. Il connaît le métier d'entraîneur, il sait ce que nous devons faire pour y arriver. Il connaît l'équipe, la ligue, le staff. Après, je ne sais pas qui ils vont prendre. Mais je ne pense pas que la Belgique doive repartir de zéro. Jusqu'à présent, cette génération n'a pas gagné, mais nous devons continuer à essayer de gagner. Il veut gagner, et je ne pense pas que la fédération va prendre un entraîneur qui veut tout changer et repartir de zéro. Pour moi, cela n'en vaut pas la peine », a notamment indiqué Romelu Lukaku, qui ne manquera pas de faire plaisir au principal intéressé, à la recherche d'un nouveau projet excitant. Reste à savoir si la Belgique souhaitera prendre ce risque, alors que les dernières expériences d'Henry en tant que coach, notamment à Monaco, n'ont pas porté leurs fruits.