Algérie : Andy Delort interpellé à Clermont

Algérie : Andy Delort interpellé à Clermont

Icon Sport

Ayant annoncé en début de saison sa volonté de mettre sa carrière internationale entre parenthèses, Andy Delort a provoqué une polémique en Algérie. Fortement critiqué par son sélectionneur, Djamel Belmadi, il s’est aussi mis à dos le public algérien, y compris jusqu’en France.

One, two, three, viva… les ennuis. La relation entre Andy Delort et l’Algérie est orageuse depuis trois mois. Pourtant, l’histoire était partie sous les meilleurs auspices pour celui dont la mère est originaire du pays. Delort a fait sa demande pour obtenir la nationalité sportive algérienne et représenter les Fennecs. En mai 2019, ses démarches aboutissaient et juste après Djamel Belmadi le convoquait pour la Coupe d’Afrique des Nations en Égypte. Une compétition remportée dans la foulée mais qui semble bien loin deux ans après. Depuis l’annonce en début de saison de sa volonté de mettre en parenthèses sa carrière en sélection algérienne, Andy Delort s’est clairement mis à dos sa patrie d’adoption. Arrivé à Nice cet été, il voulait privilégier sa carrière en club et faire son trou avec les Aiglons, renonçant alors à la prochaine CAN en janvier.

Une banderole hostile à Delort

On savait alors que Djamel Belmadi n’avait pas apprécié cette décision de faire une pause d’un an avec les Fennecs. Il avait montré sa colère devant les médias après l’avoir déjà explicité au joueur en privé. Les médias algériens avaient eux exprimé une certaine incompréhension à la suite de cette révélation. Le public algérien n’est pas non plus tendre avec Delort et a tenu à le lui faire comprendre directement. Très implantée en France, la communauté algérienne avait alors jusque là tenu cet épisode éloigné des stades mais cela s’est inversé dimanche. Lors du déplacement victorieux des niçois à Clermont 1-2, une banderole est venue interpeller l’attaquant des Aiglons de manière hostile et explicite.

« Belmadi les hommes, Delort dehors », était visible dans les tribunes du stade Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand. Même au pied des volcans d’Auvergne, le cas Andy Delort reste une blessure vive dans le cœur des supporters algériens.