UEFA : Le fair-play financier assoupli pour le PSG, mais pas pour l’OM

UEFA : Le fair-play financier assoupli pour le PSG, mais pas pour l’OM

Photo Icon Sport

Depuis quelques années, le fair-play financier de l’UEFA fait trembler de nombreux clubs européens. Même en France, où le PSG et l’OM sont souvent pointés du doigt.

Les gendarmes financiers du football européen font peur à tout le monde, surtout depuis que l’UEFA a infligé une suspension de deux ans de Coupes d’Europe à Manchester City. Mais en cette année 2020, le FPF va être assoupli temporairement. Une annonce faite par l’instance européenne ce jeudi. « Des mesures d'urgence temporaires vont être adoptées afin de tenir compte des répercussions négatives du Covid-19 sur les finances des clubs. L'objectif est de donner aux clubs de la flexibilité tout en veillant à ce qu'ils continuent de remplir leurs obligations en matière de transferts et de salaires dans les délais impartis et de leur offrir plus de temps pour quantifier et expliquer les pertes non anticipées en matière de recettes », a détaillé l’UEFA dans un communiqué publié sur L'Equipe.

En 2020, le fair-play financier est mis sur pause, mais le prochain bilan de 2021 regroupera donc deux saisons, celle en cours et la suivante. Si le PSG, qui prévoit de perdre plus de 200 millions d’euros à cause de la crise du coronavirus, passera donc entre les gouttes et aura le temps de se racheter jusqu’en juin 2021, l’OM, par contre, reste toujours en danger. Car Marseille n’est pas concerné par ces assouplissements des règles. Ces dernières saisons, l’OM n’avait pas respecté le fair-play financier, qui demande à chaque club européen de ne pas dépenser plus que ce qu'il ne gagne, tout en mettant de côté les injections de capitaux des propriétaires. Mis en examen devant l'instance de jugement du contrôle financier des clubs en mars dernier, l’OM connaîtra son éventuelle sanction d’ici au début du mois de juillet.