Mercato : La fin des prix délirants, le Bayern voit le football revivre

Mercato : La fin des prix délirants, le Bayern voit le football revivre

Photo Icon Sport

Le Bayern Munich voit le paysage du football se révolutionner après le Coronavirus, et s’en félicite.

Plus grosse machine du football, le Bayern Munich a néanmoins régulièrement dénoncé les dérives du football business. Si, pour suivre le rythme des grands clubs européens, le géant bavarois a parfois du mettre la main au portefeuille, il a toujours fait savoir qu’il n’irait pas se mettre dans le rouge pour faire venir un joueur à un prix exorbitant. La crise sanitaire que traverse actuellement la planète et notamment l’Europe, va ainsi avoir des conséquences inévitables sur le football et son train de vie. Et ce changement de cap, Karl-Heinz Rummenigge, qui tape souvent sur le PSG mais semble viser tout le monde pour le coup, se félicite de le voir venir.

« Toute crise porte en elle une chance. Depuis longtemps les salaires et les indemnités de transfert ont atteint des montants malsains. Le coronavirus et la crise qu’il provoque vont au moins conduire à stopper ce “toujours plus, toujours plus cher, toujours plus vite”. L’offre et la demande vont réguler le marché des transferts et établir un nouvel équilibre », a prévenu le président du Bayern Munich dans le bulletin officiel de son club. Une théorie qui rejoint celle de plusieurs médias espagnols et d’économistes spécialisés, pour qui les transferts à plus de 100 millions d’euros et les salaires exorbitants ne seront plus de mise vue la situation financières des clubs après la pandémie.