La canicule frappe l'Italie, la Serie A touchée !

La canicule frappe l'Italie, la Serie A touchée !

Icon Sport

En ce mois de juillet l'Europe a chaud, très chaud. La canicule frappe avec des températures très élevées, ce qui pose la question de la tenue des matches. C'est notamment le cas en Italie alors que la Serie A va démarrer plus tôt que d'habitude.

L'Europe suffoque depuis plusieurs jours. Avec des températures régulièrement au-delà des 35 degrés et parfois plus proches des 40 degrés dans certaines contrées, il ne fait pas bon sortir dehors en ce moment. Cela est problématique quand on est footballeur professionnel bien entendu. Pour le moment c'est gérable puisque la plupart des clubs sont occupés à jouer des matches de préparation en vue de la prochaine saison. Mais, le retour des championnats approche à grands pas et les questions sur la santé des joueurs reviennent de plus en plus dans les discussions.

La Serie A le 13 août prochain, difficile à envisager

C'est particulièrement le cas en Italie. « La Botte » située dans la région méditerranéenne est très exposée aux chaleurs. Les Transalpins sont d'ailleurs durement touchés par les incendies de forêt. Dernièrement, un train a même déraillé à la Spezia car les voies ont été déformées par la chaleur. Dans ces conditions, la reprise de la Serie A est clairement menacée d'autant que le championnat reprendra plus tôt que d'habitude, le 13 août, à cause de la coupe du monde 2022 au Qatar. Des craintes confirmées par le président de la Ligue italienne, Lorenzo Casini.

« La première préoccupation concerne le climat, car si les températures actuelles persistent, il sera très difficile de commencer la saison le 13 août. Ce sera une saison anormale en raison de la pause pour la Coupe du monde », a t-il confié lors d'une visite au siège de l'Udinese. Report des premières journées ou reprogrammation plus tard en soirée comme lors de la fin de saison 2019-2020 en juillet 2020 avec des rencontres à 21h45, la Serie A va devoir trancher sous peine de surcharger un calendrier déjà très dense.