Zidane : «Ce record était lourd à porter»

Zidane : «Ce record était lourd à porter»

Photo Icon Sport

Ex-recordman du transfert le plus cher de l’histoire, Zinedine Zidane assure prendre très à cœur ses nouvelles fonctions au sein du Real Madrid.

Le nouveau dirigeant madrilène observe pour l’instant de loin les transferts du club de la capitale espagnole. Avant de prendre peut-être des fonctions plus importantes, Zinedine Zidane a tout d’abord justifié les récentes dépenses du président Florentino Perez, qui a déboursé près de 160 ME pour faire venir Kaka et Cristiano Ronaldo cette semaine. « Quand on veut réunir dans une équipe les meilleurs joueurs du monde, ça coûte cher... Il est vrai qu'avec Kaka et Ronaldo, Madrid a voulu frapper un grand coup. C'était la volonté du nouveau président, Florentino Perez. Cet homme veut autre chose que se faire un nom, il veut redonner la possibilité à son club de revenir au plus haut niveau et lutter à armes égales contre des équipes comme Barcelone, par exemple. Quant à savoir si c'est raisonnable, ça se discute. Mais moi, je n'ai pas la réponse », a modestement déclaré Zidane, presque ravi de voir Cristiano Ronaldo et ses 94 ME lui ôter le record du transfert le plus cher de l’histoire (75 ME en 2001). « Je perds enfin ce record, qui était assez lourd à porter », a expliqué Zizou au Dauphiné, qui apprend pour l’instant son rôle au sein de l’équipe dirigeante du Real Madrid, sans véritablement connaitre sa place.


Une situation qui devrait durer toute la saison, avant que l’ancien maestro des Bleus ne prenne officiellement ses fonctions dans un poste encore à déterminer. « Actuellement, le courant passe bien, avec Florentino. Il m'a pris dans son équipe parce que je connais bien les vestiaires du Real. Pour le moment, je suis là pour apprendre ; voir comment ça fonctionne hors des vestiaires. L'année prochaine, on verra ce qui pourra m'intéresser, afin de définir quelque chose de plus précis dans ce club. Ensuite, je pense que je pourrais rentrer vraiment dans l'équipe dirigeante du club et peut-être prendre en charge sa destinée », a assuré celui qui, peu importe sa place dans l’organigramme du Real Madrid, restera toujours très écouté au sein de la Maison Blanche.