Espagne : Surpayé, Tebas s’offre une polémique sans le PSG

Espagne : Surpayé, Tebas s’offre une polémique sans le PSG

Photo Icon Sport

Devenu l’ennemi numéro 1 du PSG en Europe, Javier Tebas a encore une fois perdu une bonne occasion de se taire.

Déjà critiqué en Espagne pour son penchant avoué pour le Real Madrid, ce qui fait assez mauvais genre pour un président de Ligue, le patron de la LFP espagnole a été interrogé lors d’un rendez-vous avec les journalistes sur le montant assez copieux de son salaire, révélé dans la journée. El Confidencial annonce ainsi que le dirigeant touche 879.033 euros annuels, ce qui explose les records du genre pour un dirigeant de la Ligue. Outre le salaire déjà copieux, ce sont les 250.000 euros de primes diverses et variés qui lui permettent d’arrondir sacrément les fins de mois qui ont provoqué un petit tremblement de terre dans le football espagnol. Pas de quoi émouvoir Javier Tebas, qui s’est même permis une petite réflexion qui a encore plus de mal à passer.

« Il y en a qui trouvent que ça fait beaucoup et d'autres auxquels ça paraît peu. A moi, ça me paraît peu », a fait savoir l’Espagnol de 55 ans, qui peut tout de même se consoler en se rappellant qu’il a quelques revenus complémentaires en tant qu’avocat, où il a pris pour habitude de défendre des hommes d’affaires parfois controversés qui trempent dans le football espagnol, comme le sulfureux Dmitry Piterman.