Esp : Xavi met le Barça dans l'embarras avant le mercato

Esp : Xavi met le Barça dans l'embarras avant le mercato

Mécontent de la compétitivité de son groupe, Xavi réclame un gros recrutement pour cet été. L’entraîneur du FC Barcelone aimerait accueillir environ six recrues. Un énorme défi pour ses dirigeants qui doivent également vendre et diminuer la masse salariale pour satisfaire le technicien.

Après les éloges des premiers mois, Xavi traverse sa première période difficile au FC Barcelone. L’entraîneur des Blaugrana, battus par le Rayo Vallecano (0-1) dimanche en Liga, vient de concéder sa troisième défaite consécutive au Camp Nou toutes compétitions confondues. Cette mauvaise passe permet donc au technicien de s’apercevoir des limites de son effectif. Lui qui avait publiquement demandé la semaine dernière à ce que tous les postes soient doublés avec des joueurs compétitifs. Alors afin de satisfaire ses exigences, le Barça devra attirer environ six joueurs.

Deux recrues déjà bouclées par le FC Barcelone

Selon les informations de Sport, un gardien sera recruté après le probable départ du numéro 2 Neto. Xavi attendra aussi les arrivées de deux latéraux, d’un milieu de terrain et de deux attaquants. Le tout sachant que certaines opérations sont déjà plus ou moins avancées. Le défenseur central Andreas Christensen devrait débarquer libre en provenance de Chelsea, qui devra également libérer Cesar Azpilicueta pour laisser une chance au Barça. Quant à l’entrejeu, l’Ivoirien Franck Kessié, bientôt en fin de contrat au Milan AC, aurait déjà signé en faveur du club catalan, qui rêve maintenant d’un gros coup avec l’attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, les dirigeants bavarois refusent de transférer leur buteur sous contrat jusqu’en 2023. Quoi qu’il en soit, le Barça, qui négocie avec Leeds pour l'ancien ailier de Rennes Raphinha, ne pourra satisfaire Xavi qu’après avoir bouclé des départs et allégé sa masse salariale qui dépasse largement les limites autorisées. Parmi les possibles partants, les mêmes noms reviennent inlassablement, à commencer par les Français Clément Lenglet et Samuel Umtiti qui, cette fois, auront du mal à résister à la pression.