Esp : Bartomeu se fait secouer, il y a le feu au Barça !

Esp : Bartomeu se fait secouer, il y a le feu au Barça !

Photo Icon Sport

Pour faire le ménage au sein de la direction, le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu tente de pousser des dirigeants vers la sortie. Mais l’un d’entre eux se rebelle et se confie aux médias.

Même pendant l’interruption de la saison, ça va mal au FC Barcelone. Cette fois, les joueurs ne sont pas impliqués. On parle plutôt de Josep Maria Bartomeu qui a demandé à plusieurs dirigeants de démissionner lundi. Parmi ces cadres poussés vers la sortie, le président n’a même pas épargné son second Emili Rousaud, favori de son propre clan en vue des prochaines élections présidentielles du Barça en 2021. Seulement voilà, le cadre, menacé de rétrogradation s’il ne part pas, et suspecté d’être lié à l’affaire des sociétés payées pour ternir l’image de certains piliers du vestiaire, refuse de céder sous la pression.

« Selon les statuts du club, le président Bartomeu peut me rétrograder. Mais en tant qu’élu, je ne peux pas être expulsé, a réagi Rousaud sur la Cadena SER. M’appeler en plein confinement n’a pas été la meilleure des manières. Il y avait un consensus au sein du conseil d’administration pour que, si une candidature était faite, je sois le président. Je serais très excité à cette idée parce que je soutiens le Barça. Bartomeu m’a appelé pour me dire qu’il voulait faire un remaniement du conseil d’administration et qu’il se méfiait d’un certain nombre de cadres, y compris moi. »

Rousaud se rebelle

« Il y a eu des fuites dans la presse qui ont bouleversé les joueurs, et il a considéré que j’avais critiqué le travail des dirigeants du club. Je parle à la presse, mais je ne fais pas fuiter les informations. Je l’ai fait une seule fois, mais j’avais prévenu. Je ne critique pas les joueurs, s’est défendu le cadre. J’ai la conscience tranquille et je sens que tout cela est lié au thème du Barçagate. (...) Dans l’affaire du Barçagate, je faisais partie du comité d’arbitrage et les factures de ces sociétés ont été fractionnées afin de contourner les contrôles internes du club, c’est une réalité. »

Rousaud a donc terminé son intervention en envoyant un message clair à Bartomeu. « Je n’ai pas pris la décision de démissionner et je n’ai aucune envie de le faire, a-t-il assuré. Quand une telle situation se produit, ce n’est pas le moment de l’envisager, pas en confinement complet. Après toutes ces années, faire ça par téléphone, ce n’est pas une façon de faire. » En résumé, le président du Barça vient de lancer une véritable guerre en interne. Voilà qui risque encore d’agacer Lionel Messi et ses coéquipiers…