Esp : Pris en otage, Griezmann sait comment se libérer

Esp : Pris en otage, Griezmann sait comment se libérer

En raison de l’option d’achat de son prêt, Antoine Griezmann devient la victime d’un désaccord entre l’Atlético Madrid et le FC Barcelone. Pour éviter de payer le montant fixé avec le Barça, le club madrilène réduit volontairement le temps de jeu du Français. Une situation inconfortable pour l’attaquant qui tient peut-être une solution.

A l’approche de la Coupe du monde 2022, la situation d’Antoine Griezmann inquiète. D’autant que l’attaquant de l’Atlético Madrid n’a aucun pouvoir sur ce dossier. Le Français réalise un début de saison intéressant et mériterait probablement une place de titulaire. Mais l’ancien joueur de la Real Sociedad n’a disputé que la dernière demi-heure des trois premières rencontres de Liga. La faute à une clause qui figure dans son contrat.

Pour rappel, Antoine Griezmann entame sa deuxième saison en prêt à l’Atlético Madrid, qui devra payer l’option d’achat (40 millions d’euros) s’il dispute au moins la moitié des matchs pour lesquels il est disponible sur les deux années. A noter qu’un match n’est comptabilisé qu’à partir de 45 minutes jouées. C’est pourquoi le club madrilène, qui souhaite revoir le montant du transfert à la baisse, réduit volontairement le temps de jeu de l’international tricolore.

Une manière d’obliger le Barça à négocier. Ce qui n’a pas l’air d’affecter l’entraîneur Diego Simeone. « Ils me connaissent depuis dix ans, je suis un homme de club et je le serai toujours », a répondu le coach de l’Atletico Madrid, sans rassurer son attaquant. Du coup, le Barça a fait appel à son service juridique, annonce la Cadena COPE. L’objectif serait de détecter des irrégularités ou des preuves de mauvaise foi chez les Colchoneros.

Le clan Griezmann réagit

A priori, l’initiative ne mènera à rien. Et pendant ce temps-là, l’agent d’Antoine Griezmann tente de trouver une solution. L’intermédiaire aurait proposé au Barça de diminuer son prix, et à l’Atlético de conclure le transfert en cours de saison. Ainsi, la fameuse option d’achat n’existerait plus. Reste à savoir si les deux clubs accepteront cette idée. Il faudra bien finir par trouver un terrain d’entente, sous peine de gâcher la saison du champion du monde.