Esp : Le pire Real Madrid de Zidane c'est maintenant !

Esp :  Le pire Real Madrid de Zidane c'est maintenant !

Photo Icon Sport

Balayé par Valence au terme d’un match étrange, le Real Madrid affiche des statistiques inquiétantes depuis le début de la saison. Et Zizou n'échappe pas aux critiques.

Zinédine Zidane semblait avoir trouvé la bonne formule après les succès importants face au Barça (3-1) et à l’Inter (3-2). Pourtant, le Real s’est de nouveau écroulé hier soir à Mestalla. Dans un match avec trois pénaltys et un but contre son camp, les Merengues ont subi une défaite cinglante, 4-1. Mais au-delà du match face à Valence, c’est depuis le début de la saison que le Real Madrid inquiète, aussi bien offensivement que défensivement. Certaines statistiques évoquées par Marca sont même accablantes pour le technicien français, qui se fait sérieusement secouer par les médias locaux.

Champions d’Espagne la saison dernière, les Madrilènes s’appuyaient sur une défense de fer. Cette saison, l’arrière-garde est le principal point faible de l’équipe avec une moyenne de 1.45 but encaissé par match, le pire total de toutes les équipes dirigées par Zidane ! Hormis un Thibault Courtois toujours aussi performant, le niveau de Raphaël Varane inquiète énormément du côté de la capitale espagnole. Les blessures de Carvajal, Odriorzola et Nacho poussent Lucas Vazquez à être aligné à un poste qui n’est pas le sien. Mais la défense n’est pas le seul souci que le coach français doit gérer : offensivement, Karim Benzema semble bien trop seul et les espoirs Vinicius, Rodrygo ou Asensio peinent à confirmer les attentes placées en eux. Cette inefficacité dans les deux surfaces fait du Real Madrid une équipe ordinaire, avec un pourcentage de victoire de 54% seulement. Des chiffres bien loin du standard habituel de Zinédine Zidane, de là à fragiliser son statut sur le banc madrilène. Après un mercato très calme, nul doute que Florentino Perez tentera de frapper un gros coup l’été prochain, alors que les noms de Paul Pogba, Kylian Mbappé ou Erling Haaland reviennent avec insistance.