Esp : Le jeu du Real critiqué, Ancelotti cite l’Atlético

Esp : Le jeu du Real critiqué, Ancelotti cite l’Atlético

Davantage séduit par le jeu du FC Barcelone, Antonio Cassano a critiqué la production du Real Madrid. Sans surprise, ce genre de commentaire ne plaît pas à l’entraîneur madrilène Carlo Ancelotti.

Bien que leader de Liga et demi-finaliste de la Ligue des Champions, Carlo Ancelotti n’échappe pas aux critiques. L’Italien subit notamment les attaques de son compatriote Antonio Cassano sur le jeu produit. « Le Real Madrid joue mal, a lâché l’ancien avant-centre sur Bobo TV. Contre le Paris Saint-Germain et face à Chelsea (en C1), ils ont eu beaucoup de chance. Mais tôt ou tard, ça prendra fin. Si tu regardes le Barça, qui a commencé sa saison très tard, c'est une autre musique. » En conférence de presse ce samedi, Carlo Ancelotti a refusé de lui répondre.

En revanche, le technicien a réagi aux propos de Xavi, son homologue catalan qui affirmait qu’il était plus difficile d’entraîner le Barça en raison de l’obligation de pratiquer un beau jeu. « J'aimerais répondre à une question : C'est quoi "bien jouer" ? Ici, chacun a son avis. Moi je pense que bien jouer, c'est être bon avec et sans ballon, a défini Carlo Ancelotti. Tu peux faire une défense spectaculaire mais ça ne signifie pas que tu joues bien, parce que si tu ne fais pas ce qu'il faut avec le ballon, tu ne joues pas bien. Et inversement. Si tu attaques bien mais que tu défends mal, tu ne joues pas bien. »

« Le football c'est attaquer et défendre. Une équipe joue bien quand elle est capable de bien attaquer et de bien défendre, que ce soit avec un bloc bas, médian ou avec un pressing haut. Pour moi c'est ça le football, et personne ne me fera changer d'avis. Par exemple, contre Manchester City, l'Atlético Madrid a très bien défendu. Ensuite on peut débattre pour savoir s'ils pouvaient en faire davantage avec le ballon, mais leur défense a été très bonne », a estimé l’ancien coach du Paris Saint-Germain, comme pour défendre la philosophie de Diego Simeone.