Esp : Le compte à rebours est lancé, Dembélé sous pression

Esp : Le compte à rebours est lancé, Dembélé sous pression

Icon Sport

En fin de contrat au FC Barcelone, Ousmane Dembélé sera libre dans quelques jours. Cette situation devrait inciter le Français à prendre une décision rapidement. Ce que le club catalan et Chelsea, son principal courtisan, attendent avec impatience.

Dans précisément quatre jours, tous les joueurs en fin de contrat seront officiellement libres, du moins s'ils n'ont pas encore signé ailleurs. Ce sera notamment le cas d’Ousmane Dembélé qui n’a pas prolongé son bail au FC Barcelone. Ses dirigeants lui ont pourtant transmis une proposition concrète depuis janvier dernier. Une offre qui n’a jamais reçu de réponse. En réalité, l’ailier du Barça aimerait rester en Catalogne mais attend une proposition revue à la hausse. Ce qui risque de ne jamais arriver compte tenu des tensions avec la direction ces derniers mois.

C’est dans ce drôle de contexte que le vice-champion d’Espagne a lancé le compte à rebours. Bientôt de retour de vacances, Ousmane Dembélé devra prendre une décision définitive dans les prochains jours. Le Barça lui met évidemment la pression pour connaître sa réponse, tout comme Chelsea qui lui a envoyé une proposition. Difficile de dire quel sera le choix du Blaugrana. En tout cas, la direction du FC Barcelone se montre pessimiste. En interne, on estime qu’Ousmane Dembélé et son entourage ont montré des signaux négatifs.

Raphinha prêt à remplacer Dembélé

C’est pourquoi le Barça travaille depuis longtemps pour le recrutement de son successeur. Un accord a déjà été trouvé avec l’ailier de Leeds United Raphinha, dont le transfert coûterait au moins 50 millions d’euros. A noter que la prolongation d’Ousmane Dembélé, bien qu’improbable au vu de la situation, représenterait le scénario idéal puisqu’elle permettrait d’économiser l’argent prévu pour le Brésilien. Encore faudrait-il que l’international tricolore accepte l’offre de ses dirigeants, et très vite, sous peine de les voir retirer leur proposition dès le 1er juillet.