Esp : Griezmann victime ou trouillard, Barcelone scandalisé

Esp : Griezmann victime ou trouillard, Barcelone scandalisé

Photo Icon Sport

Le FC Barcelone a été tenu en échec par Eibar mardi soir, et du côté du Barça on commence à s'échauffer, notamment autour du cas Antoine Griezmann.

Lionel Messi ayant été autorisé à rester en Argentine quelques jours, tout en soignant un souci à la cheville, c’est sans sa star que le FC Barcelone affrontait Eibar en Liga. Et le triste nul (1-1) réalisé par la formation de Ronald Koeman face à une formation qui lutte pour le maintien a fait monter la température du côté de la Catalogne. Au milieu du néant, il y a un joueur qui ce mercredi focalise les critiques, c’est Antoine Griezmann. Titulaire, l’attaquant français avait l’occasion de montrer que sans Lionel Messi il pouvait régler le cas Eibar sans problème. Mais cela n’a pas été le cas, et le champion du monde a même laissé sa place à Francisco Trincao peu après l’heure de jeu. Du côté des médias barcelonais, on est remonté contre Antoine Griezmann notamment pour un fait de jeu qui n’est pas passé inaperçu, à savoir que c’est Martin Braithwaite qui a tiré, et raté, un penalty accordé à Barcelone en tout début de rencontre. L’attaquant français restait sur trois échecs, et en l’absence de Lionel Messi, il n’a pas voulu mettre un terme à cette série.

Griezmann et le Barça, divorce en cours ?

Journaliste pour Sport.es, Albert Masnou monte dans les tours et accuse à la fois Antoine Griezmann, mais également les dirigeants et le staff du FC Barcelone. « Barcelone a de nombreux problèmes (...) Il est évident que l'un d'entre eux est Griezmann. Tant d'apathie, d'indifférence et peu de rage suggèrent que ce joueur est mentalement hors de Barcelone. En l’absence de Messi, il devait tirer le Barça et en fait c'était un frein pour l'équipe jusqu'à ce que Koeman le change après une heure de jeu (...) Aujourd'hui, Griezmann est l'ombre de ce qu'il était et il manque tellement de confiance qu'il a été capable de laisser Braithwaite prendre le penalty alors qu'il avait raté les trois derniers. Griezmann s'est caché à ce moment-là, comme dans tout le match (...) Cependant, Griezmann n'est pas responsable de la situation du club ou de l'équipe. Ce n'est qu'une victime de plus. Il sera difficile pour le nouveau président de redresser le cap du Barça mais aujourd'hui, l'équipe est le reflet de ce qu'est le club », explique le journaliste espagnol, qui ne voit pas la situation s’améliorer pour Antoine Griezmann au FC Barcelone, du moins tant qu’aucun changement ne sera intervenu à la tête du club catalan.