Esp : Griezmann soutenu, les fans mettent la pression

Esp : Griezmann soutenu, les fans mettent la pression

Icon Sport

Prêté par le FC Barcelone, Antoine Griezmann subit les conséquences d’un désaccord avec l’Atlético Madrid. L’entraîneur madrilène Diego Simeone devrait continuer à le priver du onze de départ pour la majorité des rencontres. Une situation que regrettent les supporters madrilènes.

Pour Antoine Griezmann, les 90 minutes disputées contre le Real Madrid (défaite 1-2) ne veulent pas dire grand-chose. A en croire la presse espagnole, l’Atlético Madrid garde l’intention de limiter son temps de jeu. Une manière de mettre la pression sur le FC Barcelone afin de baisser l’option d’achat de son prêt (40 M€). Rappelons que le transfert ne deviendra automatique que si l’attaquant débute au moins 50% des matchs pour lesquels il est disponible sur ses deux saisons en prêt. Voilà pourquoi l’entraîneur Diego Simeone a reçu la consigne d’atteindre l’heure de jeu pour le faire entrer.

Les supporters récompensent Griezmann

Ces 30 minutes par match ont quand même suffi à Antoine Griezmann pour montrer son regain de forme. D’ailleurs, ses performances n’ont pas échappé aux supporters de l’Atletico Madrid qui l’ont élu meilleur joueur du mois de septembre. Au vu de son faible temps de jeu, il est clair que le public du Wanda Metropolitano a souhaité soutenir l’international tricolore. Et peut-être même afficher son mécontentement quant à son utilisation. « Cela me fait plaisir, je suis très content de recevoir ce trophée de la part des supporters », a réagi Antoine Griezmann.

« C'est toujours bon d'avoir le soutien des gens, a-t-il remercié. J'essaye d'aider mes coéquipiers au mieux et de donner de la joie à notre public. » La situation n’est pas simple pour l’ancien joueur de la Real Sociedad, ni pour Diego Simeone. D’un côté, l’entraîneur madrilène tient à respecter les consignes de la direction. Mais de l’autre, Antoine Griezmann lui donne satisfaction et reçoit le soutien des supporters. « Il n'y a aucune difficulté. Nous choisissions les joueurs qui doivent débuter selon nous. Et à partir de ça, tout ce qui compte c'est le résultat », a pourtant répondu l’Argentin ce vendredi, en essayant d’éviter le sujet.