Esp : Camavinga et Tchouaméni, Ancelotti a trouvé mieux

Esp : Camavinga et Tchouaméni, Ancelotti a trouvé mieux

Buteur contre le RB Leipzig (2-0) mercredi en Ligue des Champions, Federico Valverde a impressionné Carlo Ancelotti. L’entraîneur du Real Madrid a encensé le milieu de terrain uruguayen qui lui apporte davantage de garanties que les Français Eduardo Camavinga et Aurélien Tchouaméni.

Le réalisme du Real Madrid a encore fait la différence. Par moments secoués par le RB Leipzig, les Merengue ont fini par s’imposer grâce à deux buts inscrits en fin de rencontre. Avant Marco Asensio dans le temps additionnel, c’est d’abord Federico Valverde qui avait libéré le club de la capitale espagnole à la 80e minute. Le milieu polyvalent, utilisé sur l’aile droite face aux Allemands, donne entière satisfaction à l’entraîneur Carlo Ancelotti qui l’a complimenté après la rencontre.

Ancelotti prêt à miser sa licence

« Ce qui me semblait étrange, c'est qu'il n'ait marqué qu'un seul but la saison dernière. Je lui ai dit que si il ne marquait pas plus de 10 buts cette saison, je devrais déchirer ma licence d'entraîneur, a raconté le coach italien en conférence de presse. Il a une sacrée frappe de balle et il a encore marqué avec son pied gauche. Il est très confiant dans toutes ses facettes. Il est intelligent, il lit bien la situation. Il faut s'attendre à ce qu'il devienne le meilleur joueur du monde à son poste. »

A croire que Carlo Ancelotti place Federico Valverde au-dessus d’Eduardo Camavinga et Aurélien Tchouaméni. Ce match de la 2e journée de Ligue des Champions n’a fait que confirmer son sentiment. Car selon lui, l’ancien Rennais n’arrive pas à doser ses efforts. « Son énergie ressort plus lorsqu'il entre en jeu que comme titulaire. (…) Il doit apprendre à bien se positionner, à doser davantage son énergie », a conseillé Carlo Ancelotti, lequel estime que sa recrue à 100 millions d’euros « doit s'améliorer avec le ballon ».