Encore 57 ME à dépenser, vers une fin de mercato dingue au Barça ?

Encore 57 ME à dépenser, vers une fin de mercato dingue au Barça ?

Icon Sport

Le Barça a été l'un des acteurs majeurs du mercato estival. Les Catalans n'ont apparemment pas fini leurs emplettes.

La direction du Barça voulait envoyer un message clair à l'Europe du football cet été : il faudra de nouveau compter sur le club catalan dans le futur ! Malgré des problèmes économiques importants, les Blaugrana ont pris de gros risques pour se constituer de nouveau une équipe compétitive. La dette colossale du Barça a été rachetée en en créant une nouvelle. L'objectif ? Débloquer des fonds pour recruter et ainsi avoir des résultats sportifs et marketing le plus vite possible. L'enveloppe fixée en début de mercato était de 200 millions d’euros. Et des très gros noms sont arrivés, comme Robert Lewandowski (50 millions d’euros), Jules Koundé (50 millions d’euros) et Raphinha (48 millions). Et apparemment, c'est loin d'être terminé.

Le Barça étonne toujours au mercato 

Le mercato estival prendra fin le 1er septembre. Et c'est lors des derniers jours du marché que le plus d'opérations se font. A Barcelone, ces prochaines heures seront très chaudes. Comme l'indique Marca, le Barça a encore 57 millions d’euros à utiliser sur le marché des transferts. De quoi se faire encore plaisir, sachant que des manques sont encore à combler dans l'effectif de Xavi. Le coach catalan souhaite voir arriver du renfort en défense. Quelques noms ont déjà filtré, comme ceux de Juan Foyth (Villarreal), Thomas Meunier (Borussia Dortmund) et Hector Bellerin (Arsenal). Marcos Alonso (Chelsea) pourrait lui aussi débarquer pour venir concurrencer Jordi Alba. A moins que les Catalans décident de faire all-in sur Bernardo Silva, même si Manchester City ne compte pas lâcher le Portugais. Au rayon des départs, Barcelone devra également dégraisser. Martin Braithwaite, Pierre-Emerick Aubameyang ou encore Memphis Depay sont invités à partir. La masse salariale du club reste un problème majeur. Frenkie de Jong, qui veut continuer au Barça, est même prêt à baisser son salaire pour rentrer dans les clous des finances catalanes.