PL : Nunez voit rouge, Andersen se fait agresser

PL : Nunez voit rouge, Andersen se fait agresser

Icon Sport

Ce lundi 15 août, à l'occasion de la rencontre de Premier League entre Crystal Palace et Liverpool, Joachim Andersen et Darwin Nunez ont eu une altercation pendant le match qui a conduit à l'expulsion de la recrue de Liverpool. Ce fait de jeu a engendré des réactions très violentes sur les réseaux sociaux à l'encontre du défenseur danois.

Une nouvelle fois tenue en échec en championnat, cette fois par Crystal Palace (1-1), Liverpool n'arrive pas à lancer sa saison en Premier League. Mais ce qui a marqué les esprits lors de cette rencontre, outre le magnifique but de Luis Diaz, c'est l'embrouille entre Joachim Andersen et Darwin Nunez. Après plusieurs échauffourées durant la rencontre, l'attaquant uruguayen a craqué peu avant l'heure de jeu. Provoqué par le joueur de Palace, le nouvel attaquant des Reds a répliqué avec un léger coup de tête envers Joachim Andersen qui s'est effondré au sol. Darwin Nunez a été logiquement expulsé par l'arbitre de la rencontre tandis que le défenseur de 26 ans avait réussi son coup de faire sortir de ses gonds son jeune adversaire. Cependant, il était loin d'imaginer les répercussions après le match.

Andersen harcelé sur les réseaux sociaux

Sur son compte Instagram, l'ancien joueur de l'OL a publié plusieurs messages à caractères haineux, injurieux, violents, à son encontre, pour avoir fait expulser le joueur de Liverpool. « Je vais te tuer toi et ta famille », « Tu vas crever », « J'espère que tu as le nez cassé », « Fuck you », « Bitch boy »... Joachim Andersen s'est exprimé en demandant aux supporters de mesurer leurs propos « J'ai peut-être reçu 300 à 400 de ces messages hier soir. Je comprends que vous souteniez une équipe mais ayez un peu de respect et arrêtez de harceler en ligne. J'espère que la Premier League et Instagram feront quelque par rapport à ça. » a confié l'international Danois (17 sélections) qui met une nouvelle fois en avant les nombreux problèmes qui persistent sur les réseaux sociaux après un fait de match comme celui-ci.