Mercato : Les Italiens et les Anglais abusent, une décision radicale de la FIFA ?

Mercato : Les Italiens et les Anglais abusent, une décision radicale de la FIFA ?

Photo Icon Sport

Les instances du football tentent à l’heure actuelle de réguler un marché des transferts qui est particulièrement difficile à suivre.

Les montants des transactions ont décuplé en quelques années, tout comme leur quantité. De quoi affoler un marché qui ne pourra pas suivre éternellement cette inflation. Si certaines Ligues ont déjà frappé fort en réduisant la fenêtre du mercato, la FIFA s’attaque depuis quelques mois à une dérive évidente. Les grands clubs n’hésitent pas à recruter des jeunes à tour de bras, pour les prêter en masse et les revendre, ou les garder si l’un d’entre eux parvient à réussir. Cette saison, la Juventus a ainsi prêté 41 joueurs, ce qui la place en tête d’un classement où Udine (27), Chelsea (22), Manchester City (18) abusent clairement avec ces transactions.

Réunie avec les syndicats des joueurs, les clubs et les Ligues, la FIFA envisage la réduction drastique des prêts avec la copieuse baisse des effectifs officiels. En effet, la Juventus ou Chelsea ont pu compter jusqu’à 60 professionnels, dont bien sûr la plupart ne sont jamais utilisés. Si les effectifs venaient à être réduits à 25 ou 30 joueurs par exemple, nul doute que les prêts seraient dès lors extrêmement limités. Une révolution pour les clubs qui ont des équipes filiales à l’étranger, comme Monaco avec le Cercle Bruges, ou pour ceux qui ont pris pour habitude de recruter à tour de bras pour prêter ensuite les indésirables.