Ang : Nouveau record au mercato, la Ligue 1 a bien aidé

Ang : Nouveau record au mercato, la Ligue 1 a bien aidé

Très actifs cet été, les clubs anglais ont battu un nouveau record sur le marché des transferts. La Premier League a en effet dépensé plus de deux milliards d’euros, notamment grâce à de gros achats en Ligue 1.

C’était l’été des records en Angleterre. De retour dans l’élite, Nottingham Forest s’est donné les moyens d’y rester avec un total de 21 recrues, un nombre jamais atteint dans l’histoire du football anglais ! L’avenir nous dira si le promu a choisi la bonne stratégie. En tout cas, ses dirigeants ont nettement contribué à une performance globale des clubs locaux.

En effet, la Premier League, avec un montant total de 2,24 milliards d’euros, a battu le record de dépenses sur un mercato ! Bien évidemment, le précédent record appartenait déjà au championnat anglais qui avait lâché 1,68 milliard d’euros en 2017. Autant dire que les autres ligues ne peuvent pas suivre. La Serie A, deuxième championnat le plus dépensier cet été, n’a atteint que 749 millions d’euros, soit trois fois moins que la Premier League !

Voilà ce qui arrive lorsque des clubs comme Manchester United (95 M€ pour Antony, 70 M€ pour Casemiro), Chelsea (80 M€ pour Wesley Fofana, 65 M€ pour Marc Cucurella), Manchester City (60 M€ pour Haaland), Liverpool (75 M€ pour Darwin Nuñez) et Newcastle (70 M€ pour Alexander Isak) dépensent sans compter. La preuve, la première division anglaise affiche un bilan négatif de 1,35 milliard d’euros, avec seulement 884 millions d’euros de ventes. Il faut dire que la Premier League résiste difficilement à la tentation de sauter sur les talents de la Ligue 1.

L'Angleterre aime toujours autant la L1

Cet été encore, les clubs français ont pu équilibrer leurs comptes grâce aux Anglais, à l’image de l’Olympique Lyonnais (Lucas Paqueta à West Ham pour 43 M€), Lille (Sven Botman à Newcastle pour 37 M€, Amadou Onana à Everton pour 35 M€), Rennes (Nayef Aguerd à West Ham pour 35 M€) ou Lens (Cheick Doucouré à Crystal Palace pour 22 M€). A noter que la Ligue 1 s’en sort avec un bilan honorable de 557 millions d’euros dépensés pour environ 600 millions d’euros récoltés.