Ang : La Premier League se révolte contre l'Arabie Saoudite

Ang : La Premier League se révolte contre l'Arabie Saoudite

Après l’annonce de la vente de Newcastle à PCP Capital Partners, un fonds d’investissement saoudien, les 19 autres clubs de l’élite anglaise ont vivement réagi. Ces derniers poussent pour organiser une réunion d’urgence avec la Premier League afin de comprendre pourquoi cette transaction d’abord interdite a finalement été autorisée.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le rachat de Newcastle ne fait pas l’unanimité de l’autre côté de la Manche. Ce jeudi, l’ancien propriétaire Mike Ashley a officiellement vendu le club à PCP Capital Partners, un fonds d’investissement saoudien. De quoi provoquer de vives critiques en Angleterre. Les 19 autres formations de l’élite se sont même accordées pour réclamer à la Premier League l’organisation d’une réunion d’urgence. Bien sûr, leur objectif n’est pas de faire annuler la vente puisqu’il est déjà trop tard.

Mais selon les informations du Guardian, les clubs révoltés veulent savoir pourquoi la nouvelle ne leur est parvenue que mercredi, soit la veille de l’officialisation du rachat. Mais surtout, les mécontents souhaitent comprendre pourquoi cette transaction bloquée en mars 2020 a finalement été acceptée 19 mois plus tard. Rappelons que ces mêmes repreneurs saoudiens avaient effectivement tenté de racheter Newcastle l’année dernière, sans succès puisqu’une contestation générale avait refroidi l’instance.

La Premier League salie ?

Tous les pensionnaires de Premier League s’y étaient déjà opposés, tout comme des associations de défense contre les droits de l’homme et des personnalités britanniques. A ce moment, les Saoudiens avaient préféré abandonner le dossier, visiblement de manière provisoire. Désormais, les 19 autres clubs craignent que la marque Premier League soit ternie sachant que la ville de Ryad et le prince héritier Mohammed ben Salmane sont accusés de violer les droits de l’homme. Autant dire que les Magpies n’auront pas la cote dans le football anglais. Reste à savoir s’il n’y a pas une part de jalousie dans ces contestations, Newcastle étant désormais capable d’investir massivement au mercato.