Ibrahimovic-Ribéry, l'inattendu duel pour le Ballon d'Or ?

Ibrahimovic-Ribéry, l'inattendu duel pour le Ballon d'Or ?

Photo Icon Sport

Des buts en cascades presque tous aussi jolis les uns que les autres. A l’approche des votes pour la désignation du Ballon d’Or, Zlatan Ibrahimovic a rappelé qu’il était toujours candidat pour cette prestigieuse distinction, ou pour une fois le titre ne semble pas promis d’avance à Lionel Messi. L’attaquant argentin a certes remporté le championnat d’Espagne avec le titre de meilleur buteur, mais il a été moins étincelant que les saisons précédentes, après quatre titres consécutifs pour cette récompense honorifique de meilleur joueur du monde. Son principal concurrent se nomme toujours Cristiano Ronaldo, qui enfile les buts avec une régularité étourdissante (44 depuis le 1er janvier), mais n’a pas remporté le moindre titre durant l’année 2013, ce qui fait toujours tâche au moment de faire les comptes, même si ce n’est pas le seul critère pris en compte.

Le joueur qui a le vent en poupe reste Franck Ribéry, qui a tout gagné avec le Bayern Munich, dont il est le détonateur, et vient d’enchainer de très grosses performances avec l’équipe de France, ce qui est toujours un plus au moment de séduire les sélectionneurs et capitaines des équipes nationales. Mais derrière ce trio, Ibrahimovic revient très fort avec le titre de champion de France, celui de meilleur buteur de la Ligue 1, et 28 buts inscrits en cette année 2013 pour le moment. Sa talonnade aérienne contre Bastia, son quadruplé contre Anderlecht, vont forcément peser dans les votes, pour le Suédois, qui a déjà terminé cinq fois dans le Top10 du classement du Ballon d’Or, sans jamais entrer dans le Top5. « Si Ibra continue à ce rythme avec des gestes aussi exceptionnels, évidemment qu’il fera partie des candidats. Sa force, c’est qu’il marque des buts que personne d’autre ne peut marquer, sur des gestes techniques très rares. Et puis il a un tel sens du but qu’il peut marquer n’importe comment, du plat du pied, du talon, de loin, de près. Peut-être va-t-il créer une énorme surprise dans la course au Ballon d’Or. Mais je pense tout de même que Ribéry reste le grand favori », a expliqué dans les colonnes de L’Equipe un Franz Beckenbauer forcément favorable à son « chouchou » français, même si le talent de Zlatan Ibrahimovic ne le laisse clairement pas insensible. Aux votants de trancher désormais.