Esp : Ramos et le Real victimes d'un complot anti-Madrid ?

Esp : Ramos et le Real victimes d'un complot anti-Madrid ?

Luis Enrique n'a retenu aucun joueur du Real Madrid au moment de composer sa liste de 26 joueurs pour l'Euro. Taxé d'anti-Real par la presse espagnole, il affirme que Sergio Ramos et Dani Carvajal auraient été retenus sans leurs soucis physiques.

Il semblerait que Didier Deschamps n'ait pas le monopole de la surprise. Alors que les sélectionneurs des différentes nations communiquent à tour de rôle leur groupe de joueur sélectionnés, DD est loin d'être le seul à avoir fait des choix surprenants. En Allemagne, Thomas Müller et Mats Hummels ont fait leur grande retour, à l'instar de Karim Benzema avec les Bleus. En Espagne, c'est au contraire une absence qui a provoqué un véritable tremblement de terre. Ce lundi, Luis Enrique a annoncé la liste des 26 Espagnols qui disputeront l'Euro. Parmi elle, des absences controversées, comme le capitaine Sergio Ramos. Blessé au tendon, le défenseur a manqué la fin de saison avec le Real. Si son état physique est sans doute juste, son aura au sein du vestiaire rendait sa présence quasiment assurée. Son coéquipier du Real Nacho, l'ayant brillamment remplacé durant ses absences à Madrid, n'a lui non plus pas été convoqué par Luis Enrique. Pourtant, le niveau affiché par le madrilène ainsi que son extrême polyvalence (il peut évoluer sur les deux côtés de la défense ou dans l'axe) lui auraient sans doute valu une sélection dans n'importe quelle prétendant européen. Pire encore, aucun joueur du Real Madrid ne figure dans la liste espagnole. C'est la première fois de l'histoire que cela arrive. Et quand le sélectionneur est un ancien du Barça, il n'en faut pas plus pour enflammer la presse espagnole...

Luis Enrique accusé d'être anti-Real

Mundo Deportivo explique qu'en Espagne, la pensée dominante est que Luis Enrique n'a appelé aucun joueur du Real en raison de sa haine envers le club de la capitale. Face à la polémique naissante, le sélectionneur de la Roja a tenté d'éteindre le début d'incendie, évoquant l'état physique des joueurs pour justifier leur absence. « Mention spéciale à Sergio Ramos qui ne viendra pas puisqu’il n’a pas pu être en condition depuis janvier, c'est une décision difficile. J’ai eu l’opportunité de parler avec lui hier soir, c’est difficile et dur, ça me fait mal. Il a toujours tout donné pour la sélection, mais je sens que c’est une décision pour le bien du groupe. Ce n'est pas la liste que je souhaitais, sans certaines blessures, Sergio Ramos et Dani Carvajal notamment, elle serait différente » a expliqué Luis Enrique. Si l'excuse des blessures peut passer pour Ramos et Carvajal, elle n'a en revanche aucun sens pour le cas Nacho. Malgré une saison en demi-teinte, Marco Asensio et Isco font partie des cadres de la sélection, et les voir passer derrière des joueurs tels que Pablo Sarabia ou Adama Traoré laisse toutefois planer le doute sur les réelles intentions de Luis Enrique.