Gignac : « Je ne vais plus marquer 24 buts »

L’attaquant toulousain, meilleur buteur de la Ligue 1 la saison passée, est en train de se forger une réputation de passeur, à l’image de ses deux offrandes à Valenciennes ce samedi. Pour André-Pierre Gignac, c’est la conséquence logique de son nouveau statut.


« J'en suis à cinq buts et quatre passes ! Je pense qu'on a fait une bonne première mi-temps, shuntée à cause de ce but qu'on prend. On se fait bouger au début de la deuxième mi-temps, mais on marque dans les moments cruciaux. Maintenant que je suis attendu, je ne vais plus marquer 24 buts par an, il n'y a plus l'effet de surprise, mais je suis en train d'agrandir ma palette. Et passer, c'est aussi excitant que de marquer… Et comme le petit (Franck Tabanou), on lui a demandé d'être plus décisif, c'était important pour lui… », a rappelé André-Pierre Gignac après le doublé inscrit par le « petit » sur ses deux passes décisives.