Casanova : «La Coupe de France est galvaudée»

Casanova : «La Coupe de France est galvaudée»

Photo Icon Sport

Loin de se satisfaire de la présence du TFC en demi-finale, Alain Casanova a expliqué son amertume à voir la Coupe de France être souvent prise à la légère.

Demi-finaliste de l’épreuve pour la première fois depuis 1985, le TFC voit son aventure en Coupe de France se passer dans un relatif anonymat. Une situation que dénonce Alain Casanova, qui aimerait que cette compétition si chère au cœur des Français soit mieux mise en valeur, autant chez les médias que chez les clubs, et même les joueurs. « Je pense que la Coupe de France est galvaudée depuis pas mal d'années. Même les joueurs la délaissent un petit peu. J'ai la chance de tomber sur un groupe qui aime cette épreuve et qui a envie d'aller le plus loin possible », a souligné l’entraineur toulousain, qui sait bien que nombre d’entraineurs profitent des Coupes, qu’elles soient de la Ligue, de France ou d’UEFA même, pour faire tourner leur effectif.


Une chose que n’a pas effectué Alain Casanova, qui a fait jouer André-Pierre Gignac pendant 120 minutes mardi soir, histoire de prouver que cette épopée en Coupe signifiait beaucoup pour lui. « On avance, même si rien n'est fait. C'est déjà quelque chose de magnifique d'arriver en demi-finale. Mais ce n'est pas une fin en soi, il va falloir continuer. On a passé quatre tours et maintenant, on va attendre le tirage tranquillement et bien se préparer pour le match de dimanche face à Paris », a rappelé le technicien, qui espère bien profiter jusqu’au bout du charme de la Coupe de France, en amenant par exemple pour la première fois les Toulousains au Stade de France pour autre chose que du rugby.