Saint-Etienne se voit « derrière Big Four »

Le quatuor composé par Bordeaux, Marseille, Lyon et Paris ne représente pas encore en France la domination du carré magique Chelsea, Manchester United, Liverpool et Arsenal, mais cela reste tout de même une référence. Avant le début de saison, Alain Perrin a ainsi estimé, comme beaucoup, que de nombreuses équipes comme Toulouse, Lille ou Rennes ambitionneront cette 5e place. « Derrière le Big Four, c'est assez ouvert et l'on se doit d'être à la bagarre juste derrière pour aller chercher les places européennes. Il faut se mêler à la lutte », a demandé l’entraineur stéphanois, qui s’est ouvertement plaint de son manque de puissance dans le secteur offensif, dossier sur lequel Damien Comolli, son manager, travaille désormais.