Les six poteaux de Sako, « un symbole » pour l’ASSE

Les six poteaux de Sako, « un symbole » pour l’ASSE

Photo Icon Sport

Après un début de saison très prometteur, Saint-Etienne a commencé progressivement à boire la tasse. Avec les suspensions et les nombreuses blessures, les Verts ont perdu le rythme et enchainé une mauvaise série de six matchs sans victoire. Les deux derniers résultats (matchs nuls arrachés face à Toulouse et Rennes, deux formations du haut de tableau) ont toutefois redonné le moral aux Stéphanois, qui espèrent bien avoir mangé leur pain noir à l’approche de la réception d’Auxerre dans le Chaudron. 


« On n’a jamais vraiment été dans le doute. Il y a eu une période un peu difficile où nous avons été obligés de modifier l’équipe en raison des suspensions et des blessures. Mais le coach a eu un discours très positif, fédérateur. Le groupe n’a jamais perdu confiance. Vous avez toujours vu une équipe qui s’est montrée volontaire, qui n’a jamais lâché. Ce courage et cette volonté, associés à la discipline, ont fait que nous avons repris quelques points contre Toulouse et Rennes. Il faut confirmer. Contre Auxerre, il faudra tout faire pour gagner, dans le même état d’esprit qu’à Rennes et Toulouse. Ça ne se joue à pas grand-chose. Les six tirs de Sako sur les poteaux sont un symbole de ce que peut-être la réussite ou la non-réussite. Il faut donner un petit coup de pouce au destin, forcer cette chance, faire basculer nos matches nuls en victoires », a expliqué au Progrès l’adjoint de Christophe Galtier, Alain Blachon, dans une référence directe à la « poisse » de Bakary Sako, seul joueur de Ligue 1 à avoir touché plus de deux fois les montants cette saison.