L'ASSE et le Peuple Vert ont frôlé « le malheur »

L'ASSE et le Peuple Vert ont frôlé « le malheur »

Photo Icon Sport

Les supporters de l’AS Saint-Etienne se souviendront longtemps du déplacement de jeudi à Kiev pour y affronter le FC Dnipro, mais hélas plus que la défaite des Verts c’est surtout la violence des agressions commises par certains hooligans locaux qui a marqué les esprits. Christophe Galtier l’a reconnu avant le match à Nice, on a frôlé le drame au sein du Peuple Vert. « J’ai été informé avant le coup d’envoi, pas les joueurs. Ensuite, à l’aéroport, pour le retour, j’ai vu des visages marqués par la peur, des corps meurtris et on est passé tout près d’une catastrophe, d’un malheur. Cela n’a rien à voir avec le football et si on m’avait dit qu’il fallait échanger une qualification pour que tout le monde rentre vivant…», a reconnu l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, visiblement choqué par ce qu’il a vu en Ukraine. Reste à savoir si l’UEFA se penchera sur ce dossier de plus en plus épineux, plusieurs incidents similaires ayant déjà eu lieu en Ukraine et même si cela n'a probablement rien à voir avec le football.