Caïazzo : «Perrin fait l’unanimité»

Caïazzo : «Perrin fait l’unanimité»

Le co-président stéphanois a expliqué les raisons du départ de Laurent Roussey, et mis l'avenir des Verts entre les mains d'Alain Perrin.

Co-président de l’AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo a pris ces derniers jours les décisions inhérentes à sa fonction. Deux jours après la défaite face à Rennes, le club a licencié son entraîneur, recruté un nouveau manager général et un nouvel entraîneur. Caïazzo est dans un premier temps revenu sur le ressort qui semblait cassé avec Laurent Roussey. « Déjà, j'aimerais dire que ce système à l'anglaise, je le souhaitais depuis le mois de février, mais que j'avais un entraîneur hermétique à l'idée d'avoir au-dessus de lui une direction sportive forte. Ensuite, pour tout vous dire, j'ai vraiment eu l'impression que Laurent Roussey ne croyait plus beaucoup en ce groupe. Quand il me dit qu'il ne voit pas comment faire mieux avec ce groupe-là, alors que des joueurs comme Grax, Mirallas ou Monsoreau sont sur le banc, comment voulez-vous qu'on le laisse en poste ? », a expliqué le dirigeant stéphanois au site internet de L’Equipe.


Désireux de regarder vers l’avenir, Bernard Caïazzo reconnait avoir mis tout le secteur sportif entre les mains des deux nouveaux arrivants, Damien Comolli et Alain Perrin. « Déjà, c'est un choix qui a fait l'unanimité. On avait déjà failli le prendre il y a quelques années, avant qu'il n'aille à Sochaux. C'est quelqu'un qui m'impressionne par sa façon d'aborder le métier. Il est expérimenté, rigoureux et intelligent. Même si on sait très bien qu'il n'y aura pas de miracle et que notre retour au premier plan ne se fera pas d'un claquement de doigts, je crois vraiment que cette organisation structurée nous permettra de jouer les premiers rôles de manière durable », a estimé Caïazzo, qui attend simplement l’essentiel pour la suite de la saison : « De maintenir le club en Ligue 1 et ensuite de faire du mieux possible. Après, bien sûr, on peut toujours rêver ».