ASSE : Sifflé à Geoffroy-Guichard, Khazri a une bonne excuse

ASSE : Sifflé à Geoffroy-Guichard, Khazri a une bonne excuse

Photo Icon Sport

Meilleur buteur de l’AS Saint-Etienne la saison dernière avec 14 buts inscrits, Wahbi Khazri vit un début d’exercice plus compliqué.

Au sein d’une équipe à la recherche de nouveaux automatismes, l’attaquant stéphanois n’est plus aussi décisif. Illustration parfaite lors du match nul concédé face à Brest (1-1) pour le compte de la 2e journée de Ligue 1. Résultat, l’international tunisien avait reçu les sifflets de Geoffroy-Guichard à sa sortie. Un traitement injuste selon son ancien sélectionneur Alain Giresse, qui rappelle le calendrier infernal de Khazri avec la Coupe du monde 2018 et la CAN 2019.

« C'est facile de dire que les footballeurs sont des pros mais tout ça, ce ne sont que des mots, car à un moment, il y a la réalité. Elle te rattrape. Wahbi se retrouve dans la situation de pas mal d'Africains qui avaient déjà disputé la Coupe du monde, l'été dernier. Ça plombe la tête et les jambes, a défendu le technicien dans L’Equipe. Même s'ils ont profité d'une rallonge pour partir en vacances derrière, que tu le veuilles ou non, elles ont été escamotées. »

Khazri n’est pas en surpoids

« Ils ont dû s'entretenir pendant leur repos. C'est comme un cadre qui amène son ordinateur en vacances. Il ne bénéficie pas d'une vraie régénération. Wahbi paye l'addition aujourd'hui, a constaté le Français. En plus d'être un vrai joueur de football, le personnage est un vrai professionnel, doté d'une grande correction et d'un bon état d'esprit. » Mais aussi d’une condition physique normale. Car contrairement à ce que pensent les supporters, Khazri est actuellement à son poids de forme (82 kg).