ASSE : Ruffier licencié, Moulin respire mieux

ASSE : Ruffier licencié, Moulin respire mieux

Désormais gardien de but numéro 1 de l'AS Saint-Etienne, Jessy Moulin savait que le départ sans ménagement de Stéphane Ruffier allait le mettre sous pression. Mais il assume.

Dans l’ombre de Stéphane Ruffier depuis de nombreuses années, Jessy Moulin est resté discret dans l’incroyable clash qui a duré des mois entre Claude Puel et le gardien de but numéro 1, poussé dans les tribunes par l’entraîneur des Verts. Et Moulin n’a pas riposté non plus lorsque l’agent de Ruffier a tapé sur tout ce qui bougeait, y compris lui. Mais depuis le 4 janvier dernier, et l’annonce du limogeage de Stéphane Ruffier par Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, Jessy Moulin est clairement un nouveau joueur. Et cela se confirme sur les terrains de Ligue 1, puisqu’après une première moitié de saison compliquée, le portier stéphanois a retrouvé des couleurs. Invité de France Bleu Loire, celui qui a été formé à l’AS Saint-Etienne ne cache pas qu’effectivement le départ de Stéphane Ruffier l’a tout de même libéré.

« Les critiques ? Je sais que le fait d’être exposé fait que l'on est soumis à la critique, mais quand c’est le cas, même si on s’y attend, forcément avec la fatigue et le moral qui baisse, cela fait plus mal et on a du mal à comprendre. Mais cela fait partie du métier, j’ai beaucoup appris sur ce plan cette saison (…) Est-ce que le départ de Stéphane Ruffier a été une forme de libération ? Oui et non. Je savais que j’allais être comparé, c’est normal, c’est le football, ça fait 17 ans que je suis professionnel, je sais comment ça fonctionne. Je pense qu’on m’a un peu fait le procès de Stéphane Ruffier, alors que moi j’ai juste continué à travailler. Mais je vois plus une coïncidence sur le fait de faire des clean sheets, c’est plus dû à l’équipe et au chemin qu’on est en train de prendre en ce début d’année qu'à autre chose », a confié, avec modestie, Jessy Moulin, qui n’a jamais savonné la planche de son ancien coéquipier.