ASSE : Romeyer et Caïazzo mentent, il préfère se taire

ASSE : Romeyer et Caïazzo mentent, il préfère se taire

Icon Sport

L'AS Saint-Étienne ne jouera pas ce week-end contre Angers, mais du côté des Verts certains comptes se règlent publiquement. Et les deux présidents n'échappent pas aux critiques.

Tandis que l’ASSE a enregistré les prêts de deux joueurs angevins cette semaine, Pascal Bernardoni et Sada Thioub, les Verts n’auront pas l’occasion de croiser le SCO comme le prévoyait pourtant le calendrier de Ligue 1, Angers comptant de nombreux joueurs touchés par le covid. Mais, cela n’a pas été suffisant pour calmer Roland Romeyer, qui plutôt que faire profil bas alors que de nombreux supporters exigent toujours qu’il fasse ses valises avec son compère Bernard Caïazzo, a tenu à évoquer le classement actuel de l’AS Saint-Étienne. Pour le co-président de l’ASSE, l’occasion était belle de pointer du doigt Claude Puel, le patron stéphanois affirmant que son ancien entraîneur avait refusé de recruter lors du dernier mercato estival en préférant miser sur les jeunes. Une manière comme une autre de se défausser sur le technicien remplacé depuis par Pascal Dupraz, d’autant que Roland Romeyer chargeait également Claude Puel sur le plan humain.

Romeyer et Caïazzo racontent n'importe quoi s'étonne Puel 

Conscient que les propos de son ancien patron étaient très négatifs à son encontre, Claude Puel a décidé de réagir dans un communiqué afin d’éviter un éventuel dérapage plus musclé. Pour l’ancien entraîneur de l’AS Saint-Étienne, les responsables des Verts ont la mémoire courte et veulent réécrire l’histoire dans le sens qui les arrange. « Lorsqu’un entraîneur quitte un club, il est tentant de lui faire porter toutes responsabilités d’une situation. Par respect pour ce que représente l’ASSE et l’objectif de fin de saison, je n’ai nullement l’intention de perturber staff, joueurs dans leur entreprise, ce pourquoi je ne polémiquerai pas quant aux inexactitudes et contradictions tenues dans Le Progrès par la direction du club me concernant. Je reste attaché à l’ASSE, à son devenir et à toutes les personnes que j’apprécie en son sein - salariés, staff, joueurs - et auxquelles je souhaite le meilleur », indique Claude Puel, qui attendra un peu avant de régler quelques comptes avec ses anciens employeurs.