ASSE : Romeyer et Caïazzo bloquent la vente, c'est confirmé

ASSE : Romeyer et Caïazzo bloquent la vente, c'est confirmé

Officiellement sur le marché, l’AS Saint-Etienne n’a toujours pas trouvé son repreneur. Il se murmure que la position des propriétaires Roland Romeyer et Bernard Caïazzo représente un obstacle. Ce que confirme un ancien candidat au rachat du club stéphanois.

Pendant que l’AS Saint-Etienne passe totalement à côté de son début de saison, le dossier de son rachat n’avance toujours pas. Les mois passent depuis sa mise en vente et le club stéphanois n’a toujours pas trouvé un repreneur. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir entamé de sérieuses discussions avec certains candidats. On se souvient notamment des Américains de Peak 6, dont la tentative avait échoué dans la dernière ligne droite en 2018. Et qui avaient confié leur projet à un Jérôme De Bontin encore marqué par les exigences des propriétaires Roland Romeyer et Bernard Caïazzo.

De Bontin accuse les deux propriétaires

« Si des investisseurs s’intéressent au rachat de l’ASSE, il faudra que le prix soit juste et que les propriétaires actuels acceptent une fois pour toutes de se retirer totalement pour qu’une transaction soit envisageable », a conseillé l’ancien président de l’AS Monaco, contacté par le quotidien régional Le Progrès. De quoi confirmer les accusations selon lesquelles l’attachement des deux dirigeants, qui souhaitent garder un rôle à l’AS Saint-Etienne, refroidit considérablement les éventuels repreneurs.

C’était effectivement l’analyse de Pierre Ménès après l’échec des récentes discussions avec le prince cambodgien Norodom Ravichak. « Je suis persuadé que Romeyer et Caïazzo ne veulent pas vendre le club. Je connais le prince cambodgien, il avait bloqué les 100 millions d’euros. Qu’est-ce qu’il lui faut de plus pour accéder à la data ? Si tu ne donnes pas accès à la data, c’est que tu as des choses à cacher », interprétait le journaliste. Dans ces conditions, les candidats risquent de disparaître les uns après les autres.