ASSE : Printant toujours là, les dirigeants hésitent, c'est le bazar

ASSE : Printant toujours là, les dirigeants hésitent, c'est le bazar

Photo Icon Sport

Pris de court par l’enchainement des matchs, l’AS Saint-Etienne n’a pas eu le temps de régler le cas de son entraineur. Le lourd revers à Angers (4-1) puis la défaite à domicile face à Metz (0-1) mettent les Verts en position de relégables. Sans compter la première défaite en Europa League qui pèse aussi dans la balance. Résultat, le cœur n’y est plus et Loïc Perrin, capitaine d’un navire à la dérive, s’en rend bien compte. Après le revers face aux Lorrains, le défenseur central avouait que l’alchimie avec Ghislain Printant ne fonctionnait pas.

« On veut faire mieux, mais on n’y arrive pas. On a bien conscience de la situation. La solution est dans le vestiaire. J’ai la sensation qu’il (le coach) fait le maximum, en tenant de bons discours. Mais ça ne marche pas. Quand ça va mal, ça va mal », a avoué Loïc Perrin, qui a bien compris que Printant ne donnerait pas sa démission, comme cela avait été un moment évoqué. Les dirigeants sont donc coincés et vont devoir sortir une grosse somme s'ils veulent virer aussi rapidement l'ancien coach de Bastia. Reste à savoir si les présidents de l’ASSE vont forcer les choses, Roland Romeyer militant pour la signature de Claude Puel, tandis que Bernard Caïazzo rêve toujours de faire revenir Jean-Louis Gasset.