ASSE : Pas de blague les Verts, plus jamais la 17e place !

ASSE : Pas de blague les Verts, plus jamais la 17e place !

Photo Icon Sport

Malgré un début de saison éblouissant, l'AS Saint-Etienne est rentrée dans le rang après sa défaite à Lens. Reste désormais à digérer le mercato et éviter les mauvaises surprises.

Après avoir fréquenté les cimes du classement de Ligue 1, l’ASSE plonge petit à petit dans le ventre mou du championnat, la formation de Claude Puel pointant à la 7e place après sa défaite samedi à Lens. La trêve internationale va permettre au manager des Verts de remettre les choses en place, d’autant plus facilement que le mercato sera terminé et que Puel connaîtra définitivement l’effectif sur lequel il va devoir compter. Alors, ce lundi, Patrick Guillou, consultant de BeinSports et du Progrès, admet que l’AS Saint-Etienne doit clairement se remettre dans le bon sens, y compris au plus haut niveau, afin de ne pas sombrer dans la déprime en même temps qu’au classement. 

« Après cette défaite et des résultats en berne, quelles sont désormais les priorités absolues ? Quelle est la latitude financière dont dispose le « ménage présidentiel » ? Cette deuxième trêve internationale arrive à point nommé. Après trois matches sans victoire, l’urgence est à la relance verte (...) La baisse des dépenses et la course aux coûts les plus bas risquent de compromettre la transition vers une société plus verte. Il s’agit dorénavant pour le « chief executive » de concentrer son énergie pour créer du nouveau et d’arrêter de se battre contre l’ancien. Personne ne détient le sérum de vérité dans le football. La 17e place de la saison dernière en est la preuve par l’absurde. Le football ne ment jamais. (...) J’espère secrètement que notre Board, notre « carré d’as » signe avec un stylo 4 couleurs, de manière unanime et non collégiale, les efforts budgétaires et les investissements qui s’imposent. Il s’agit de remettre de l’essence dans la bécane afin de nous éloigner des bas-fonds de la Ligue 1 », prévient avec malice Patrick Guillou dans le quotidien régional.