ASSE : M’Vila n’assume pas, Dugarry lui fait la leçon

ASSE : M’Vila n’assume pas, Dugarry lui fait la leçon

Photo Icon Sport

Même dans une période sans matchs, Saint-Etienne arrive à se mettre le feu et dans le rôle du pompier pyromane, Yann M’Vila a joué un rôle important ce week-end.

Sur son compte Instagram, le milieu défensif de l’ASSE critiquait notamment le management de son entraîneur Claude Puel. « Claude Puel, c'est un bon coach mais peut-être pas avec les bonnes manières. Il veut que tout le monde aille dans son sens. Il n'est pas proche des joueurs comme on a connu. Et c'est ça qu'on aime. Tu peux marcher à côté de lui sans qu'il te parle » déplorait notamment l’ancien joueur de l’Equipe de France… avant de faire machine arrière, 24 heures plus tard.

Toujours sur les réseaux sociaux, Yann M’Vila expliquait que les médias avaient mal interprété ses propos à l’égard de Claude Puel. « Des propos que j'ai tenus lors d'un live avec mon ami Chris Mavinga ont été sortis de leur contexte. Je regrette l'interprétation qui en a été faite par certains médias. J'ai dit que Claude Puel est un bon entraîneur qui connaît très bien le football. Et je le pense très sincèrement. Depuis le début de ma carrière, j'ai toujours respecté mes entraîneurs ». Une volte-face qui fait tâche selon Christophe Dugarry, lequel a regretté sur l’antenne de RMC que Yann M’Vila, lequel fait assurément office de leader au sein du vestiaire des Verts, n’assume pas ses propos initiaux.

« J’ai lu les propos de M’Vila que j’ai trouvés un peu durs. Mais moi, ce que je regrette, c’est qu’il retire ses propos. Il fait marche arrière mais il faut assumer ce que tu as dit. Aujourd’hui, c’est un garçon qui a 29 ans, qui a une certaine expérience, qui est un des tauliers de cette équipe. J’ai l’impression qu’il s’est mis en situation de leader de cette équipe pour essayer de faire passer un message et éventuellement de trouver une solution, de changer les choses. Et là, machine arrière, il nous explique que Claude Puel est extraordinaire, que tout va bien. Je n’ai pas trop aimé qu’il n’assume pas ses propos » a lancé Christophe Dugarry, pour qui Yann M’Vila a parfaitement le droit de ne pas être en osmose avec son entraîneur. L’important, c’est d’assumer ses propos et ce n’est pas vraiment ce qu’à fait l’ancien joueur du Stade Rennais et du Rubin Kazan aux yeux du champion du monde 1998.