ASSE : Le constat est terrible pour Claude Puel

ASSE : Le constat est terrible pour Claude Puel

Lancée dans la course au maintien, l'AS Saint-Etienne a pris le bouillon face à Monaco. Pour Claude Puel, le résultat représente la réalité des choses.

Il n’y a pas réellement eu de suspense vendredi soir à Geoffroy-Guichard, la formation monégasque prenant l’ASSE à la gorge en ne laissant aucun espoir à des Verts décimés en plus par les absences. En course pour le titre de champion de France, l’AS Monaco a montré à Saint-Etienne toute la différence qu’il y avait entre une équipe en pleine confiance et une autre qui est clairement lancée dans une opération maintien. Après cette démonstration (0-4), personne ne pouvait contester la force du club de la Principauté, et Claude Puel ne s’y trompait pas. Pour l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, il est clair qu’il y a une classe d’écart entre sa formation et celle de Niko Kovac.

L’ASSE est trop loin du niveau de Monaco

Au moment d’évoquer cette correction infligée à l’AS Saint-Etienne, le technicien des Verts était cruellement lucide. « On était trop loin. Ça ne fait pas plaisir. Je n’ai pas le regret que j’ai pu avoir sur certains matches où on a dominé notre sujet. La marche était trop haute, tout simplement. Il faut très vite se concentrer sur le prochain match face à Nîmes qui ne sera pas à ce niveau mais contre lequel on va devoir cravacher.  Contre Monaco, la marche était trop haute. On n’était pas capable de mettre la même intensité. On est tombé contre une équipe très forte. Ils nous ont asphyxiés. Ce n’est pas un problème de mentalité, mais on a été limité dans notre expression », avoue un Claude Puel, qui va regarder la suite de cette 30e journée de Ligue 1 en espérant que Lorient, Nantes, Nîmes et Dijon ne grignotent pas des points sur l’ASSE, 16e après sa déroute face à Monaco.