ASSE : Défier Lille, Puel a connu pire cette saison

ASSE : Défier Lille, Puel a connu pire cette saison

Icon Sport

Officiellement maintenue en Ligue 1, l’AS Saint-Etienne se déplace à Lille dimanche dans une rencontre particulièrement difficile. Pas de quoi effrayer l’entraîneur Claude Puel qui en a vu d’autres cette saison.

La donne est simple pour le LOSC. Avec trois points d’avance sur le Paris Saint-Germain à deux journées de la fin, l’actuel leader de Ligue 1 a son destin entre les mains. Un succès dimanche contre l’AS Saint-Etienne lui permettrait déjà de faire un grand pas vers le sacre. C’est donc une équipe surmotivée qui s’apprête à recevoir l’AS Saint-Etienne de Claude Puel. Mais il en faudra plus pour effrayer l’entraîneur des Verts, passé par d’autres difficultés ces derniers mois.

« Je préfère que mon équipe se concentre sur l’opportunité de jouer cette équipe-là, qui joue le titre, qui a trois points d’avance sur le PSG et qui a montré énormément de régularité sur cette saison. Même quand ils n’étaient pas bien, ils ont su prendre le point qui leur permet d’être dans cette situation, a commenté le technicien. On a l’opportunité de se mesurer à cette équipe, c’est le plus important. Bien sûr que c’est important de terminer le plus haut possible. Il y a l’esprit de compétition qui doit aller avec. Même si on est sauvés, c’est intéressant de jouer ces matchs-là. »

« Quand on sort de sept défaites d’affilée… »

« Ce n’est pas le plus gros défi de la saison, a estimé Claude Puel. Quand on voit par où on est passés tout au long de la saison… Quand on sort de sept défaites d’affilée, je ne sais pas où est le plus gros défi. On a tellement affronté de choses qu’on ne peut pas dire que Lille est notre plus gros défi de la saison. C’est un plaisir avant tout de pouvoir jouer cette équipe à ce moment-là, cet effectif énorme, avec une bonne complémentarité. Il y aurait tellement à en dire. Je ne vais pas graduer tout ce qu’on a dû affronter. On reste concentrés sur le championnat, sur ce match face à un adversaire de très haut niveau. Je n’ai pas encore envie de me retourner. » Il faut dire que l’ASSE peut aborder cette rencontre avec sérénité, loin de la pression ressentie pendant sa crise.