ASSE : Claude Puel viré en cas de défaite contre Lyon ?

ASSE : Claude Puel viré en cas de défaite contre Lyon ?

L'AS Saint-Etienne se réveille à la dernière place du classement de Ligue 1 après sa défaite contre Nice. Claude Puel est en danger, le derby contre Lyon peut sceller son avenir sur le banc des Verts.

C’est un Claude Puel très abattu qui s’est exprimé samedi soir dans les couloirs de Geoffroy-Guichard après la lourde défaite contre Nice. Un résultat qui plonge l’ASSE dans la crise, alors même que la vente du club brouille les esprits. Tandis que ses joueurs tentaient de calmer la colère des virages du Chaudron, l’entraîneur stéphanois donnait déjà rendez-vous le week-end prochain pour un derby contre l’Olympique Lyonnais qui sent encore plus la poudre que d’habitude. « Le derby est un match à part dans la saison. C'est le meilleur moyen d'avoir une étincelle. Je pense que ce match arrive au bon moment », avouait un Claude Puel qui n’a pas oublié qu’il était arrivé sur le banc de Saint-Etienne le 9 octobre 2019 et que deux jours après il avait décroché sa première victoire avec les Verts lors d’un derby de feu face à l’Olympique Lyonnais. Cependant, cette fois c’est le scénario inverse qui se profile pour l’entraîneur de 60 ans.

Car la 20e place de l’AS Saint-Etienne au classement, et le risque de plus en plus grand de voir le club du Forez descendre en fin de saison, commencent à faire cogiter Roland Romeyer et Bernard Caiazzo. Les deux propriétaires de l’ASSE savent qu’une relégation serait dramatique au moment même où ils semblent vouloir vendre le club. Alors, toutes les décisions semblent désormais sur la table, et la rumeur circulait hier dans le stade stéphanois que le derby ASSE-OL de dimanche prochain pourrait être la dernière chance pour Claude Puel d’enfin lancer la saison stéphanoise, Wahbi Khazri et ses coéquipiers n’ayant pas gagné le moindre match dans ce championnat de Ligue 1. Bien évidemment, se séparer de Claude Puel aura un coût financier, même si le coach arrive en fin de contrat, mais les deux dirigeants des Verts ont pris conscient du danger, car il semble désormais qu’il y a comme une faille dans le vestiaire de l’AS Saint-Etienne.